logo bruit rectangle.jpg

 

 

A l’Hôtel de Lille, nous recevons Pascale Obolo. C’est une femme d’une cinquantaine d’années, activiste, féministe, cinéaste, plasticienne et fondatrice, ainsi que rédactrice en chef de la revue Afrikadaa (facebook).

 

Dédiée à l’art contemporain africain, Afrikadaa a été fondée en 2012 par un collectif d’artistes, qui la considèrent comme un laboratoire et un espace curatorial. Chaque numéro donne lieu à un « acte éditorial live », défini et expliqué par notre invitée dans cet épisode. 
Pascale Obolo s’envisage comme activiste de la décolonisation : il s’agit de laisser l’Afrique - ses résidents actuels, mais aussi ceux dispersés dans différentes parties du globe - écrire son histoire, et son histoire de l’art, jusqu’alors essentiellement pensées en Occident.

 

En notre compagnie, elle parle de l’importance de la culture hip-hop dans sa vie d’adolescente, de la création de l’African Art Book Fair à la Biennale de Dakar (facebook), et de la position de détachement qu’elle entretient avec le marché de l’art.

 

 

 Autoportrait de Pascale Obolo au Polaroïd

 

Please reload

LE BRUIT EST AUSSI SUR...

Logo Spotify