logo bruit rectangle.jpg

 

A l’Hôtel de Lille, nous recevons Fred Le Chevalier (facebook, instagram).

 

Il y a un peu plus de cinq ans, il a recommencé le dessin, dont la vie l’avait éloigné. Aujourd’hui, à une quarantaine d’années, il vit en tant qu’artiste ; même s’il n’aime pas ce terme. Il réalise des dessins de personnages en noir et blanc : des hommes et des femmes à petit corps, dont le large visage allongé a une expression caractéristique, impassible, qui laisse pourtant transparaître une certaine émotion. Au gré de ses pérégrinations, il colle son travail dans la rue : Paris, Berlin, Angoulême, Miami... Parfois, il en fait également des livres ; et l’expose en galerie : il revient juste de Tokyo, où il a réalisé l’exposition Dedans dehors. Peut-être avez-vous vu ses silhouettes habiter le Bon Marché à l’automne 2016 ?

 

Fred Le Chevalier évoque ici ces aspects de son travail, mais aussi son intérêt pour l’édition, son lien avec la galerie qui l’accueille, sa vision et sa conception de son métier, et l’influence de la culture punk rock des années 1990/2000 dans son travail.

 

Vous pouvez vous procurer l'un de ses dessins en cliquant ici ; ou bien en vous rendant à sa galerie, Eko Sato, au 57, rue des Cascades dans le 20è arrondissement de Paris.

 

 Autoportrait de Fred le Chevalier au Polaroid

 

 

 

 

Please reload

LE BRUIT EST AUSSI SUR...

Logo Spotify