logo bruit rectangle.jpg

 

A l’Hôtel de Lille, nous recevons Edouard Taufenbach (instagram). C’est un artiste français d’une trentaine d’années, qui habite à Paris.

 

Il a commencé par y étudier le cinéma, réalisant notamment des travaux réutilisant des morceaux de films mythiques. Un jour, attiré par certaines de ses photos de famille en noir et blanc, il décide d’en faire le point de départ d’un travail artistique. Il les découpe, puis les réagence, avec grand soin. Rapidement, en suivant les mêmes procédés, il emploie les photos de famille des autres. Ainsi, son travail s’élargit à la photographie vernaculaire.
Une seule constante dans ses choix : le sujet humain. Il ne s’agit pas pour lui de faire mentir les images, mais de créer à partir d’elles une nouvelle histoire.

 

Dans cet entretien, il évoque avec nous la conception de sa dernière série « Spéculaire », réalisée à partir de photographies de la collection du réalisateur Sébastien Lifshitz, sa vision du marché de l’art -notamment son intérêt pour les collectionneurs et la collection- et la manière dont il envisage les foires d’art contemporain, où il expose, et achète parfois.

 

 

 Autoportrait d'Édouard Taufenbach au Polaroïd

 

 

Please reload

LE BRUIT EST AUSSI SUR...

Logo Spotify